ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  L'Echo de M@ S@v@ne 

 Home  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


Mes dernières lectures

Ne cherchez pas ici des romans ou de grands classiques littéraires. 
Mes lectures favorites sont les livres d'histoire et d'actualité politique, sociale, belge ou internationale. 
Les cotes personnelles, les avis sont forcément personnels et donc subjectifs. Si vous avez envie de discuter d’un livre, n’hésitez pas à me contacter, soit par e-mail , soit en laissant votre avis sur le Forum de Ma S@v@ne 
ou en cliquant ici  
 
Pour les autres livres, consultez la bibliothèque
 
 
___________ 
 
MIQUEL Pierre, La Butte sanglante, 2006, 258 pp. 
 
En 1915, en Artois, la division marocaine est envoyée par Pétain à l’assaut des lignes allemandes devant Notre-Dame-de-Lorette et la « butte rouge » de Vimy. Au prix de pertes importantes, cette division sera la seule à percer les lignes allemandes. Mais les renforts ne vont pas suivre et ces hommes, isolés au cœur des lignes ennemies, abandonnés par leur chef tenteront de revenir sur leur position de départ en le payant d’un coût humain considérable. Parmi les rescapés, le légionnaire Blaise Cendrars. 
 

 
 
Avis personnel 
 
Une des multiples absurdités tactiques de la Grande guerre est racontée avec beaucoup de précisions par Pierre Miquel. La responsabilité des commandements des belligérants dans le bilan humain du premier conflit mondial est claire comme de l'eau de roche et bien mise en évidence dans cet ouvrage de haute valeur historique. Un regret toutefois : il est très stratégique, tactique et comporte, à mon goût, trop peu de témoignages, de ‘vécu’.  
 
L’extrait 
 
Le général d’Urbal fait ses comptes : pour une progression de quatre kilomètres, il a perdu d’avril à juin cent quarante mille hommes.  
La Marocaine, meurtrie, découragée, au bord de la rupture et presque de la révolte, est expédiée à l’autre bout du front., dans un secteur proche de Belfort, et les légionnaires à Montbéliard. Les survivants des compagnies, qui se comptent souvent par poignées, ne doivent pas parler. Ils auraient sans doute trop à dire.
(p. 245) 
__________ 
 
SEBASTIEN Patrick, Vitriol Menthe, 2006, 279 pp. 
 
 
 
“Ce livre est le roman vécu d’une icône. Une femme rare. Célèbre et inconnue. Ange et démon. Louve et agneau. Entre l’amour et la mort. Les larmes et les rires. Elle est mon amie, ma sœur d’âme. Elle a bien voulu me confier une partie de ses secrets.Certains étaient aussi les miens puisque nos chemins se sont croisés, superposés, fondus. Fille de campagne, militante féministe, actrice des tout premiers films X, elle fut surtout patronne dans les vingt dernières années de clubs libertins mythiques – le 106 puis le 41 –, où se mélangeaient anonymes et célébrités. Je vous propose de suivre avec elle, au-delà de son chemin personnel, l’évolution des mœurs sexuelles avouées ou cachées d’une France buissonnière. Tout ce qui est raconté ici est vrai, étonnamment vrai. C’est aussi l’électrocardiogramme d’une époque étrange. C’est surtout l’histoire d’une trajectoire étonnante et violente. Il y a dans tous les recoins de la débauche d’immenses pudeurs, d’incommensurables trésors d’amour pur et des profondeurs d’âme insondables. Elle s’appelle Denise. C’est son vrai nom. “ 
 
Avis personnel 
 
J’aimais beaucoup l’imitateur, un peu moins l’homme de télévision, mais j’ai énormément apprécié l’écrivain. Tant la construction du récit que le style de Patrick Sébastien font passer au lecteur un bon moment de divertissement et d’évasion. Bien sûr, une partie du vocabulaire employé pour décrire les soirées libertines du ‘show biz’ parisien est assez crû. Mais on sait depuis son passage sur TF1 que Sébastien ne fait pas vraiment dans la dentelle et il énonce, dans cet ouvrage, toute une série de vérités sans doute politiquement incorrectes, mais particulièrement pertinentes. Et puis, on y trouve aussi toute la tendresse que l’artiste qu’il est peut faire passer pour une personne qu’il aime –au sens noble du terme- et pour la défense d’une cause.  
Le lecteur s’amusera également à retrouver, derrière des pseudonymes, les stars ayant fréquenté les deux clubs libertins de l’héroïne du livre, Denise. On se prend au jeu et je vous livre modestement mon avis sur la question. Chemise Blanche, c’est Sébastien lui-même. Derrière le plumage d’Aigle Royal s’envolent les volutes des clopes de Gainsbourg. Depardieu ne se cacherait-il pas derrière Ours Blanc ? Brialy est-il le Grand Sachem du 41 ? Carlos serait-il Mérou de Tahïti ? Bon amusement… Ce livre, j’en recommande personnellement la lecture.  
 
L’extrait 
 
Le talent d’un ami n’est jamais une coïncidence. . Et, comme pour les acteurs, pour éviter le trou d’amitié, il faut une bonne mémoire.  
Ainsi, comme me disait souvent un ami qui me promettait de le rester éternellement: “Un véritable ami, ce n’est pas que du passé qu’il se souvient, c’est aussi de l’avenir.”
(p. 111) 
__________ 
 
GORDON Thomas, Histoire secrète du Mossad. De 1951 à nos jours, 513 pp., 2006 
 
 
 
Chargé de veiller à la sécurité de l'Etat d'Israël, le Mossad a été à l'origine des faits d'espionnage, d'antiterrorisme et d'assassinats parmi les plus saisissants du XXe siècle. Pour écrire ce livre unique sur le sujet, Gordon Thomas a interrogé de nombreux agents du Mossad, informateurs, espions et anciens dirigeants. L'accès à des documents confidentiels et à des sources secrètes lui permettent de faire des révélations inédites sur les services secrets israéliens. C'est avec le brio d'un auteur de romans policiers qu'il décrit les activités de renseignement, les opérations clandestines et la lutte antiterroriste du Mossad : la capture d'Adolf Eichmann, l'assassinat systématique des membres de Septembre noir, responsables de la mort des athlètes israéliens aux J.O. de Munich en 1972, mais aussi le vol de vedettes lance-missiles commandées à la France et mises sous embargo par le général de Gaulle, l'infiltration des services secrets arabes, les liens entre la CIA, le Mossad et le Vatican... 
 
Avis personnel 
 
Coup de projecteur sur le monde des ombres. Thomas Gordon a effectué un fameux travail de recherche, d’enquête et de recoupement pour écrire cet ouvrage. Le titre est peut-être un rien ambitieux car l’histoire complète et réelle du Mossad est certainement plus longue et plus secrète que ce que ce livre nous dévoile en 500 pages. On ne s’ennuie cependant pas en le lisant, c’est presque du James Bond avec une série d’explosions, de gadgets sophistiqués, d’assassinats, etc. Les services secrets israéliens sont parmi les plus performants, mais aussi les plus impitoyables du monde… Celles et ceux qui aiment connaître le dessous de certaines cartes apprécieront ce livre.  
Un scoop dévoilé par cet ouvrage : Monsieur Paul, le chauffeur tué avec Lady Di et Doddi Al Fayed sous le pont de l’Alma à Paris, était en passe de tomber sous la coupe du Mossad. L’hôtel Ritz, pour lequel il travaillait, accueillait en effet de nombreux voyageurs des Proche et Moyen Orient. Dont des marchands d’armes. D’où l’intérêt d’y avoir un informateur… 
 
L’extrait 
 
« Cependant, à Tel Aviv, un ancien katsa du Mossad m’a expliqué que le fort attachement que porte Ben laden à sa famille – ses quatre épouses, sept enfants et quarante petits-enfants – était peut-être son talon d’Achille. « Nous savons où ils vivent et ce qu’ils font. Si l’une de ses femmes et certains de ses enfants étaient kidnappés, cela l’obséderait sûrement. Au minimum, on pourrait les utiliser comme otages pour l’empêcher de commettre de nouvelles horreurs. Et s’il continuait malgré tout, il faudrait qu’il s’attende à ce que l’on applique la loi du Talion. En d’autres termes, sa famille serait exécutée. » (p. 494) 
__________ 
 
En cours de lecture...  
 
 
 
Résumé et commentaire disponibles sur cette page prochainement.  
 
Pour les autres livres, consultez la bibliothèque  
 
 
(c) Ben - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 29.12.2011
- Déjà 12571 visites sur ce site!