ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  L'Echo de M@ S@v@ne 

 Home  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


La planète bleue ?

 
 
Le rocher de la honte 
 
Vu sa position géographique, Malte devrait jouer un rôle important en tant que lieu de passage et de repos des oiseaux migrateurs, et ce aussi bien au printemps qu'en automne. En fait, l'île est un piège impitoyable. Au printemps, lorsque les oiseaux quittent les sites d'hivernage africains et rejoignent leurs sites de nidification européens, des milliers de chasseurs et de tendeurs maltais les attendent. Les falaises de l'île sont couvertes de pièges (environ 5000) dans lesquels les oiseaux sont attirés par des points d'eau artificiels et des appelants vivants. En automne, lors de leur vol migratoire vers l'Afrique, ils sont également assaillis.  
Chaque année, 3 millions d'oiseaux chanteurs sont capturés et mis en cage. Détenir un pinson ou un chardonneret en cage est une tradition à Malte. Mais d'autres espèces en sont également victimes, comme le rouge-gorge et le Merle bleu.  
 
L'Europe a cédé devant Malte, c'est une certitude. La petite île méditerranéenne – située à 100 km au sud de la Sicile et à 230 km au nord de la Tunisie – est entrée le 1er mai 2004 au sein de l'Union Européenne. Cette île rocheuse ne s'étend que sur 250 km2, mais elle est connue dans le monde entier pour les massacres orchestrés par les chasseurs et les tendeurs locaux sur l'avifaune européenne.  
 
Vous pouvez dès maintenant signer une pétition internationale sur le site web www.protectiondesoiseaux.be . Elle est destinée au Parlement européen et exprime clairement aux chasseurs et tendeurs maltais que les protecteurs des oiseaux et de la nature européens refusent de les laisser exercer impunément leur lugubre passe-temps. 
 
Signez la pétition svp 
_________ 
 
Oiseaux: le nombre d'espèces menacées en Europe continue d'augmenter  
 
Le nombre d'espèces d'oiseaux menacées continue à augmenter en Europe. En comparaison avec la situation il y a dix ans, 45 espèces d'oiseaux ont vu leur population fortement diminuer et sont menacées, contre 14 autres espèces qui ont vu entre-temps leur situation s'améliorer, selon une enquête de BirdLife International.  
Les résultats de cette étude ont été révélés lundi à l'occasion des 25 ans d'existence de la directive européenne Oiseaux. 
En Belgique, Natuurpunt, l'institut pour la protection de la nature, et AVES ont collecté les données pour une étude détaillée de la population des différentes espèces d'oiseaux en Europe, nommée "Birds in Europe". Ils ont cartographié 524 espèces d'oiseaux dans 52 pays et régions. 
Selon l'enquête, 226 espèces, où 42 pc des espèces d'oiseaux en Europe, sont en danger. "Différentes espèces d'oiseaux ne se sont pas remises de l'énorme baisse de population dans les années '70 et '80. Certaines d'entre elles sont à ce point menacées qu'elles vont bientôt disparaître de certaines régions d'Europe", explique l'organisation belge de protection de la nature dans un communiqué. Différents groupes d'oiseaux sont en mauvaise posture selon l'étude. 
Les échassiers tels que la bécassine des marais, le courlis cendré et le vanneau diminuent en nombre, principalement suite à l'assèchement et la mise en culture des plaines dans les vallées où coulent une rivière et des hauts-plateaux. Les oiseaux migrateurs qui passent l'hiver au Sahara, parmis lesquels le pouillot siffleur, le traquet et l'hirondelle, connaissent également des problèmes. Certaines espèces de la campagne, comme le bruant proyer, le moineau et la linotte mélodieuse, ont presque disparu dans certaines régions d'Europe.  
Wim Van den Bossche de Natuurpunt attire l'attention sur le fait que le terme "menace" diffère selon les espèces. "Certaines espèces 
vivent sur une île. Si une catastrophe telle que le déversement de la cargaison d'un pétrolier s'y produit, la population entière est balayée en un coup. D'autres espèces, telles l'étourneau et le moineau domestique, sont encore en général assez dispersées, mais si l'on regarde l'évolution du nombre d'oiseaux sur une période de vingt à trente ans, on constate que la population a fort diminué".
 
BirdLife-partners avait publié un inventaire semblable il y a dix ans. Depuis, 45 espèces d'oiseaux ont vu leur population fortement diminuer et sont menacées. 
Une note positive toutefois: quatorze espèces ont vu leur population augmenter, grâce à des mesures de protections adaptées. Il s'agit entre autres de la mouette d'Audouin, mais aussi du vautour fauve et de la pygargue à queue blanche, deux des plus grandes espèces de rapace d'Europe. 
__________ 
 
Le massacre des bébés-phoques reprend... 
 
le Canada a décidé d'augmenter les quotas de phoques qui pourront être tués dans les années à venir. 
 
Au total, on estime à un million le nombre de pinnipèdes qui mourront sous les coups de "hakapik" des chasseurs, qui doivent généralement s'y reprendre à plusieurs reprises pour tuer l'animal. Et encore, quand ils y arrivent, parce qu'il n'est pas rare qu'ils commencent à dépecer l'animal alors que celui-ci vit encore! 
 
Il est possible de mettre fin à ce massacre digne d'une autre époque. En signant la pétition lancée par le Fonds international de protection animale (IFAW), vous apporterez votre pierre à l'édifice. 
 
Pour éviter que le sang vienne maculer la banquise... 
 
Signez, svp... 
 
 
(c) Ben - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 20.03.2005
- Déjà 12571 visites sur ce site!