ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  L'Echo de M@ S@v@ne 

 Home  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


La boîte à brol...

Vous trouverez ici ce que je n'ai pas pu classer ailleurs... 
___________ 
 
Une petite blague en passant, cruelle mais... 
 
Un gars qui se balade dans la rue et se fait arrêter par un voleur masqué et armé.  
- Hé, toi. File-moi ta montre.  
Le gars lui donne sa montre, une Rolex contrefaite. Le voleur se plaint: C'est quoi ça ? Une contrefaçon ? Quel brol. File moi ton porte-monnaie.  
Le gars lui donne son porte-monnaie en plastique, imitation Pierre Cardin avec 3 tickets de métro, une photo d'identité et deux centimes d'euro. 
Le voleur s'énerve: file moi les clés de ta caisse !  
Le gars lui tends les clés d'une AX pourrie ancien modèle en location.  
- Qu'est que c'est toute cette misère ? ! Ta veste de costard est très usée, ton portable est préhistorique...  
T'es encore plus mal que moi. C'est quoi ton job ?  
Le mec répond : Je suis cadre de base à la police locale.  
Le voleur, en enlevant son masque dit : »Et zut, moi je suis calog à la police fédérale ! 
___________ 
 
Ca faisait longtemps qu'elle me lançait des regards langoureux. Faussement désintéressé, je l'ai ignorée. Niée. Me disant que ce serait encore meilleur le moment venu.  
Aujourd'hui, je l'ai revue. Je suis passé négligemment à côté d'elle. Allais-je continuer à la torturer ainsi ? Elle s'était parée de ses plus beaux effets.  
Alors, j'ai tourné la tête et nos regards se sont croisés. Moment fugace qu'on voudrait éternité. Nous savions tous deux que l'heure était arrivée.  
Lentement, délicatement, j'ai posé mes mains sur elle. Elle était à la fois fraîche et brûlante.  
Sans un mot, mais si bavard dans mon silence, je l'ai emmenée.  
Délicatement, je lui ai enlevé son petit chapeau. Elle a à peine frémi, laissant juste échapper un petit soupir concupiscent. Je l'ai à nouveau prise en main, et la tension qui régnait en elle s'est évanouie.  
Avec volupté, elle s'est allongée, donnant le meilleur d'elle-même et dévoilant tous ses atouts.  
A l'heure où j'écris ces lignes, elle caresse mes lèvres avec amour.  
 
... ma Leffe Brune!  
 
A la vôtre. 
__________ 
 
Working day on ice 
 
12/12/2002 - Comme tout média moderne qui se respecte, l’Echo de Ma S@v@ne vous propose aujourd’hui un test. Car c’est à la mode, les tests. La Dernière Heure, par exemple, a testé hier “vos champagnes bon marché de cette fin d’année”. On ne connaît pas encore le nombre de malades, mais ça viendra sûrement. 
On ne vous proposera pas de tester votre taux cholestérol ou de testotérone et encore moins celui d’EPO. Rassurez vous... 
Non, pour notre part, nous avons testé pour vous les routes verglacées du Hainaut occidental. Ca ne vous tente pas les petits et grands chemins de notre belle région sous la pluie par –3°? Car c’est une aventure à faire pâlir d’envie Nicolas Hulot en personne. 
On a d’abord essayé la montée d’une belle côte avec une Peugeot 205 affichant 160.000 km au compteur. Vaillante, la titine, elle y est arrivée. Mais il faut préciser que la pluie commençait à peine à tomber. La voiture, et son conducteur, étaient déjà moins fiers dans la descente. Ces petits cristaux figés sur l’asphalte et qui s’allumaient à la lumière des phares avaient, avouons-le, beaucoup de charme, mais nous aurions préféré les admirer dans une position un peu plus confortable. 
Au bas de la descente nous attendait une autre côte, avec tout en haut, un sympathique carrefour. Toujours vaillante, la Peugeot a gravi la pente à 20 km/h. Le tout fut de l’arrêter au croisement avec l’autre route. Petit coup de frein et maintenant que reviennent, que reviennent les valses de Vienne... Nous voilà sur la bande opposée avec la très désagréable impression qu’elle ne s’arrêtera jamais et que nous allons finir dans le fossé. Mais non, elle s’immobilise enfin. 
Il n’y a plus qu’à repartir. Prudemment. Les kilomètres passent moins vite que les minutes qui me séparent de mon train qui lui, n’attendra pas le dégel pour poursuivre sa route. Pendant ce temps, nos élus communaux dorment et les moteurs des camions d’épandage commencent à peine à chauffer. Après tout, ça ne fait que 3 jours que l’on annonce des pluies verglaçantes sur le pays. Pas le temps de s’organiser dans un délai si court, pensez donc citoyens... Un épandage préventif ? Mais ça coûte cher ça! 
Ah, la gare approche enfin. On passe le feu rouge sans encombre, reste le petit rond-point du parking de la gare d’Ath. Le conducteur devant moi freine brusquement, mais sa voiture semble mieux tenir la route. Car moi, me voilà qui prends le rond-point en sens inverse. Sans vraiment le vouloir, faut-il le préciser ? Que faire dans ces cas-là ? J’ai lu partout qu’il faut débrayer et ne surtout pas freiner. Je m’applique, je redresse mon embarcation perdue et je l’amène enfin à son emplacement de parking. 
A peine arrivé sur le quai que le train entre en gare. Pas le temps d’acheter la gazette. Je ne saurai même pas s’ils ont été malades avec les champagnes bon marché de fin d’année... Foutu temps. 
___________ 
 
 
 
 
 
 
 
 
__________ 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

(c) Ben - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 21.08.2016
- Déjà 12571 visites sur ce site!