ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  L'Echo de M@ S@v@ne 

 Home  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


Le carnaval de Binche

A titre personnel, le carnaval de Binche constitue, le premier grand événement folklorique de l'année. 
J'ai eu la chance de connaître à l'ULB un Binchois qui enfile chaque année son costume de gille et m'a permis de découvrir cette magnifique tradition de l'intérieur. Le bourrage, le tambour qui arrive, le champagne, le ramassage des autres gilles de la société... Autant de bons moments qui passent malheureusement trop vite. 
Depuis 1988, je n'ai manqué que trois fois le rendez-vous binchois. 
Chaque année, j'ai le privilège de porter ses oranges au coeur même du cortège. Une expérience très intéressante au sein d'une tradition folkloriquement solidement ancrée dans notre petit pays, si riche en traditions. 
____________ 
 

 
 
L’origine des gilles de Binche remonterait au XVIe siècle. En 1549 en effet, Marie de Hongrie, la Dame de Binche, aurait organisé de fastueuses cérémonies en l’honneur de son frère Charles Quint et de son fils Philippe, l’Infant d’Espagne. D’après la légende, les courtisans se seraient travestis en ces habitants des terres lointaines d’Amérique conquises par les conquistadores et les explorateurs espagnols, pour rappeler à leurs illustres invités leurs victoires en ces contrées lointaines. Les Binchois auraient été séduits par ces déguisements au point de prendre l’habitude de se retravestir de la sorte chaque année. 
Toutefois, certains écrits parlent déjà d’un carnaval binchois en 1395, nommé “Caresmiaux”, renforçant encore davantage l’idée que l’art du carnaval, à Binche, est une tradition ancestrale. 
 
Chaque année, le carnaval de Binche accueille de 100.000 à 150.000 fêtards, soit de 3 à 5 fois le nombre d'habitants que compte la ville. Au-delà des chiffres, la tradition et le folklore ne manquent pas de rituel et d'anecdotes originales. Très souvent ce sont trois générations de gilles qui défilent dans les rues. Le costume coûte environ 600 euros par personne. Il y a le costume, les accessoires, le chapeau, les sabots, le tambourineur, le bourreur, la participation à la société de gilles, la cagnotte, et aussi l'accueil chez soi, quand les gilles passent.  
Les femmes jouent un rôle déterminant dans l'accompagnement des hommes, surtout le jour du Mardi gras. "Nous les aidons à s'habiller, notre coup de main est nécessaire, ils ont besoin d'être secondés, nourris, cajolés. Et, entre femmes de gilles, on s'entend à merveille, nous sommes amies." Le millier de gilles de la cité commence aux petites heures par le "ramassage" (passage d'une maison à l'autre pour rassembler les membres de la société), ensuite les cortèges, le rondeau, sans oublier, bien sûr, le lancer des oranges. Une trentaine de tonnes, selon l'évaluation d'une commerçante binchoise. Elles sont dites sanguines, car leur jus est de cette couleur, mais les tirs n'ont jamais nécessité le recours à la Croix-Rouge.  
 
Pour en savoir plus, surfez sur le site du carnaval de Binche 
________ 
 
Ma pintorloge  
 
L'heure à laquelle nous dégustons notre premier Vieux-Temps, traditionnellement à l'Arlequin. Sympa : d'une année à l'autre, le serveur nous reconnaît et nous propose un carton pour noter l'heure. :-) 
 
2009 9h37 : l'Arlequin était fermé à notre arrivée... 
2008 9h34, record ! 
2007 9h45 
2006 9h56 
2005 9h58  
2004 : 10h27 dans un bistrot appelé... "L'Excelsior" 
2003 : 10h35 
2002 : 10h40 
2001 : 10h21 
 
 
 
le carnaval 2010 aura lieu les 14-15-16 février. 
 
Visitez aussi le site de la . société de gilles des Incas ! 
 
Hommage à Bertrand. L'un des tamboureurs de la société des Incas s'appelle Bertrand et c'est lui qui, chaque année, rythme les pas du groupe de gilles que nous suivons. Un petit mot pour ce magicien du tambour qui nous fait vivre chaque année un carnaval endiablé. Merci pour ce merveilleux morceau et cette danse de gilles sous un pont de briques au petit matin, au son de la fifre.  
Pou découvrir d'autres acteurs essentiels du carnaval de Binche, tel que Bertrand, passez faire un tour sur le site des tambours de gilles.  
__________ 
 
Le carnaval de Binche reconnu patrimoine de l'Unesco  
 
Le carnaval de Binche a été reconnu "chef d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité", par l'Unesco. Cette distinction internationale consacre les exemples les plus remarquables des manifestations orales et formes d'expression culturelle de toutes les régions du monde. Le folklore binchois s'est distingué, avec 28 autres projets, parmi les 56 candidatures soumises par les Etats membres à l'Unesco, et examiné par un jury international. 
 
Découvrez le dossier complet surle site du carnaval de Binche  
__________ 
 
UNESCO: la Ducasse d'Ath reconnue ! 
 
Quarante-trois chefs d'oeuvre du patrimoine immatériel de l'humanité ont été proclamés vendredi à Paris par l'UNESCO.  
Parmi ceux-ci on retrouve la Ducasse d'Ath, la Ducasse de Mons, le Meyboom de Bruxelles, l'Ommegang de Malines et l'Ommegang de Termonde. Le dossier de la Communauté flamande sur les jeux et sports populaires traditionnels n'a lui pas été retenu. 
 
 
 
Il s'agit d'un nombre record et les deux tiers de ces oeuvres proviennent des pays en développement. "Une grande majorité" de ces oeuvres est "en provenance des pays en développement, et parmi eux un grand nombre du continent africain, qui constitue probablement un des réservoirs les plus riches du patrimoine immatériel", a souligné le directeur général de l'Organisation des Nations unies pour la science, l'éducation et la culture, Koïchiro Matsuura.  
Les nouveaux chefs d'oeuvre ont été choisis par un jury international de l8 membres présidé par la princesse Basma Bint Talal de Jordanie, parmi les 64 candidatures nationales et multinationales soumises pour cette distinction bisannuelle attribuée pour la troisième fois. Elle vise à distinguer - afin de les sauvegarder - les expressions et les traditions orales, la musique et la danse, les rituels et la mythologie, les connaissances et les pratiques concernant la nature et l'univers, les savoir-faire liés à l'artisanat traditionnel ainsi que des espaces culturels.  
Lors des deux proclamations précédentes, en 2001 et 2003, respectivement 19 et 28 chefs d'oeuvre avaient été distingués, parmi lesquels le carnaval d'Oruro (Bolivie), l'espace culturel de Sosso-Bala (Guinée), le théâtre de Marionnettes sicilien Opera dei Pupi (Italie), le ballet royal du Cambodge, l'épopée Al-Sirah al Hilaliyya (Egypte) ou les dessins de sable de Vanuatu. Cette troisième proclamation devrait aussi être la dernière, en raison d'une Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel qui prévoit la création de deux listes, l'une représentative du patrimoine culturel immatériel, l'autre regroupant le patrimoine nécessitant une sauvegarde urgente. 
Adoptée en 2003, la Convention devrait prochainement entrer en vigueur puisqu'elle a déjà été ratifiée par 26 Etats, sur les 30 nécessaires, a précisé l'Unesco. Les lauréats déjà distingués seront intégrés dans la liste, qui sera régulièrement enrichie par de nouveaux chefs d'oeuvres auxquels l'Unesco se propose d'offrir une protection juridique et une aide financière. 
 

www.ducasse-ath.be
 
 
La prochaine Ducasse aura lieu les 21, 22 et 23 août 2009. 
 
 
(c) Ben - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 11.07.2009
- Déjà 12571 visites sur ce site!