ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  L'Echo de M@ S@v@ne 

 Home  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


Présentation

J’ai 41 ans. J'habite désormais Oeudeghien, dans le splendide et mystérieux Pays des Collines. 
Je travaille au service de communication interne de la police fédérale. 
 
Me rejoindre sur  
- Facebook 
- Twitter : @BenDupuis 
- LinkedIn 
 

 
 
Mes passions sont l'histoire, la lecture, le football (et le Standard), la pêche à la ligne, le jardinage, le bricolage et mes deux grosses guindailles annuelles au carnaval de Binche et à la Ducasse d’Ath avec mon meilleur ami, John. 
 
J’ai pratiqué le ju-jitsu jusqu’à la ceinture verte avant de jouer au football, à l’Entente Presloise, au FC Aiseau, puis en championnat amateur du Hainaut, au FC BSG. 
 
Pourquoi ce site ? 
 
A vrai dire, je l'ai créé par hasard. C'est en surfant sur le site populus d'un copain que j'ai vu qu'on pouvait créer son site en 5 minutes. J'ai essayé, juste pour voir. Et comme ça marchait et qu'il était créé, je me suis dit qu'il fallait le remplir...  
Je profite donc de cette grande tribune libre qu'est le web pour donner mon avis sur ce qui m'intéresse, partager mes passions et mes hobbies avec ceux qui le veulent. C'est l'occasion, aussi, de faire découvrir ma région et son folklore. 
Il est maintenant on line depuis environ huit ans et approche les 80 000 visites (Populus a remis les compteurs à zéro voici plusieurs mois...). 
 
Pour quel bilan ? 
 
Pas inintéressant. 
 
* Un Américain voulant visiter la région m'a contacté pour trouver un logement. Ce qui fut fait avec un copain des sorcières d'Ellezelles, et j'ai rencontré chez lui ce visiteur du bout du monde. 
* Une étudiante a pris contact avec moi, après avoir visité le site, pour effectuer un stage dans mon service. Ce qu'elle a pu faire, et très bien d'ailleurs. Bonne continuation Aline! 
Une de ses amies est venue en stage chez nous, puis d'autres étudiants de son école supérieure. 
* Le petit fils d'un gendarme dont je parle dans mon livre m'a envoyé un mail pour obtenir des informations sur son grand-père, et j'ai pu l'aider. 
* Des dizaines d'étudiants de Belgique, mais aussi de Suisse, de France et même d'Angleterre m'ont contacté pour obtenir une copie de mon mémoire. Ils l'on reçue. De même qu'un sociologue français, qui m'a cité dans un de ses ouvrages sur la violence dans le sport. 
* Mes délires footeux m'ont valu l'honneur de quelques lignes sympas dans la rubrique de Bernard Jeunejean (Foot Magazine). De même, un délire sur Stoica a été repris in extenso dans la Gazette des Sports. 
* Je suis entré en contact avec l'auteur d'un des livres que j'ai lus et commentés. 
* J'ai renoué le contact avec un copain d'enfance, Eric, celui qui m'a refilé le virus du Standard! 
 
Chanteurs et chanteuses favoris 
 
Pierre Rapsat, Michel Sardou, Eddy Mitchell, Serge Gainsbourg, Jean-Jacques Goldman, Florent Pagny, Mylène Farmer, Axelle Red et tant d'autres... 
 
 
Groupes favoris 
 
Indochine et U2 
 
 
Humoristes préférés 
 
Pierre Desproges, Coluche, François Pirette, Laurent Gerra, les Guignols de l’Info. 
 
 
 
 
Acteurs préférés 
 
Louis De Funès, Fernandel, Bourvil, Gérard Depardieu et Tom Hanks. 
 
 
Le questionnaire de Proust 
 
 
 
Le principal trait de mon caractère. - La fantaisie. 
La qualité que je désire chez un homme. – La fidélité en amitié. 
La qualité que je désire chez une femme. - La spontanéité. 
Ce que j'apprécie le plus chez mes amis. - L’envie de partager des bons moments. 
Mon principal défaut. - Etre rancunier. 
Mon occupation préférée. - Ecrire.  
Mon rêve de bonheur. - Vivre vieux, en bonne santé et voir s’épanouir mes enfants, mes petits-enfants et, pourquoi pas, mes arrière-petits-enfants. 
Quel serait mon plus grand malheur. - Je n’ose même pas y penser. 
Ce que je voudrais être. - Suffisamment riche pour réaliser mes envies les plus folles. 
Le pays où je désirerais vivre. - Utopia. 
La couleur que je préfère. - L’orange. 
La fleur que j'aime. - La rose. 
L'oiseau que je préfère. - Le rouge gorge 
Mes auteurs favoris en prose. - Emile Zola. 
Mes poètes préférés. : sans 
Mes héros dans la fiction. - Jusqu'au 19 avril 2008, le Standard champion de Belgique… 
Mes héroïnes favorites dans la fiction. - ? 
Mes compositeurs préférés. - Wagner 
Mes peintres favoris. . - Tous les anonymes qui savent dessiner quelque chose de simplement beau ou drôle. 
Mes héros dans la vie réelle. - Mon grand-père qui a survécu à la Gestapo et aux camps, Godefroid de Bouillon et Eddy Merckx. 
Mes héroïnes dans l'histoire. . - Jeanne d’Arc. 
Mes noms favoris. . - Géronimo Le Guezennec. 
Ce que je déteste par-dessus tout. . - Ceux qui abusent de leur fonction pour écraser leurs subordonnés. 
Personnages historiques que je méprise le plus. . - Hitler, Staline, Pol Pot, Pinochet, Franco et tous les assassins d’Etat. 
Le fait militaire que j'admire le plus. . - Le débarquement de Normandie. 
La réforme que j'estime le plus. . - Ne me parlez plus de réformes, svp.  
Le don de la nature que je voudrais avoir. . - L’invisibilité. 
Comment j'aimerais mourir. . - Dans mon sommeil. 
État présent de mon esprit. . - Frais. 
Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence. . - Quand la bonne foi et la bonne volonté ne peuvent être mises en cause. 
Ma devise. . - A la vôtre.  
 
Habemus Papam... 
Benoît, saint patron de la chrétienté occidentale
 
 
Benoît de Nursie (480-547), dont le nom a été choisi par le cardinal Joseph Ratzinger, le nouveau pape, est considéré comme un saint patron de la chrétienté occidentale et le fondateur de l'institution monastique, le monachisme, en Occident.  
Benoît était un noble de Nursie, en Ombrie (Italie centrale), que ses parents aisés destinaient à une carrière administrative. A quinze ans, il est envoyé à Rome faire des études de droit. Mais il finit par choisir de fuir les tentations de la grande ville pour se réfugier dans une grotte où un ermite accepte de lui servir de guide dans sa quête de Dieu. Il est ensuite invité à devenir le père abbé d'un monastère voisin, où les moines vont toutefois se raviser et tenter de l'empoisonner face à sa volonté de les sanctifier et de les réformer. Il retourne alors dans sa grotte de Subiaco où des disciples viennent le rejoindre. Il les organise en prieuré, avant de se réfugier en 529 avec ses compagnons dans les ruines d'une forteresse au Mont-Cassin, situé en Italie, entre Rome et Naples, et qui deviendra le premier monastère bénédictin. La Règle de Saint-Benoît qui organise avec précision en 73 chapitres la vie spirituelle et matérielle des moines y sera rédigée en 540. 
"Prier et travailler", telle est sa devise. Il y mourra en 547, la même année que sa soeur jumelle, Sainte Scholastique. Leurs reliques, dérobées durant le Moyen-Age, sont désormais conservées sur les bords de la Loire, à l'abbaye de Fleury-sur-Loire, devenu Saint-Benoît-sur-Loire. La Règle bénédictine vise à l'équilibre du travail manuel et intellectuel, ce qui a permis aux moines de redécouvrir l'héritage intellectuel de l'Antiquité. Fondée sur l'humilité, la pauvreté et la charité, son objectif est de parvenir à la sainteté en respectant le silence pour écouter Dieu et en obéissant au supérieur du monastère. L'ordre des bénédictins est l'ordre auquel appartiendront par la suite les clunisiens et les cisterciens. La Règle sera diffusée par le pape Grégoire le Grand (590-604), tandis que l'empereur Charlemagne l'impose en 809 à tous les monastères d'Occident. Les abbayes bénédictines se développeront dans toute l'Europe aux VIIe et VIIIe siècles. 
 
 
(c) Ben - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 29.12.2011
- Déjà 11465 visites sur ce site!